mercredi 8 février 2017

Blouse comme une Diana

Quelquefois c'est le modèle qui crée l'envie et d'autres fois c'est le tissu.
Ici, le coup de coeur a été pour cette viscose dénichée dans les bacs "tissus au poids" de chez Toto Cambrai lors d'une visite "pour accompagner ma belle fille Marie"...mais ces visites sont toujours dangereuses tentantes!
Cette fois ci le danger n'était pas bien grand: 3 euros pour mon coupon!
La couleur bleu canard, l'impression fleurie assez fondue et romantique...
Il fallait "habiller" cette blouse car la viscose est assez fine et légère. C'est encore une fois Sézane qui m'a fourni l'inspiration avec sa blouse Diana: un double volant vertical de part et d'autre d'un empiècement puis un volant horizontal en guise de basque.
Au dos une goutte fermée par une bride et un bouton en bois comme ceux des poignets.
Pour terminer l'encolure, un biais posé à cheval.
C'est encore le patron l'indécise de mlm patrons qui m'a servi de base avec quelques modifications: pas d'empiècement dos, ajout de poignets au bas des manches et encolure plus près du cou.




 Le bord des volants est fini par un roulotté fait à la surjeteuse avec un fil beige contrastant.










Poignet avec fente indéchirable




mardi 31 janvier 2017

Babydoll brodée

Louise n'avait pas encore eu sa blouse brodée cet hiver.
Le livre "un été brodé" de Martine Biessy m'a fourni l'inspiration.
J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les points de graine, de roue et le point lancé en soleil.
Je connaissais déjà les points de tige et d'arête.
J'ai brodé sur un coton stretch assez épais de mon stock.
Le choix des couleurs des Moulinés DMC a été guidé par le Liberty Betsy porcelaine que j'ai utilisé comme passepoil à l'encolure et aux poignets.



 J'ai utilisé le patron Babydoll de Papillon et Mandarine et remplacé la fermeture à glissière du dos par des boutons.








Et la voici portée!





jeudi 26 janvier 2017

Pied de puce noir et blanc

Cet automne, j'avais commandé au club de couture un fin lainage pied de puce noir et blanc, et le modèle "Indie" de Sézane m'avait tapé dans l'oeil. Je les ai rendus "compatibles"!















Le col rond et les poignets sont en piqué blanc.
Il me semblait nécessaire de pouvoir les laver bien plus souvent que la robe.
Je les ai donc faits amovibles.
Pour les poignets, cela fut assez simple: deux petites pressions maintiennent en place le poignet sur le bas de la manche.


 Pour le col, je ne voulais pas d'un col trop plat: un pied de col était donc nécessaire. J'ai donc opté pour le plastron qui permet de tenir le col bien en place avec l'aide également de petites pressions attenantes aux épaules de la robe.




De fausses poches agrémentent le bas du devant la robe.


Et la moitié du dos est boutonnée.


J'ai utilisé le patron Vanessa de République du chiffon mais je voulais une manche droite, non froncée.
J'ai utilisé le tuto de Louis Antoinette Paris qui propose de créer soi-même le patron d'une manche droite à partir du patron de l'emmanchure et de ses mensurations.
C'est une nouvelle expérience pour moi qui m'a bien plu.

Boutons noirs de chez Mondial tissus






dimanche 22 janvier 2017

Crêpe et dentelle

Un passage chez Toto Lille pendant les soldes... et j'ai craqué pour ce crêpe polyester: c'est d'abord la couleur qui a attiré mon regard et la dépense étant tout à fait raisonnable, je n'ai pu résister.
Ce crêpe satin est assez lourd et j'ai choisi un modèle sobre: coupe droite, à peine cintrée, pinces poitrine et manches droites.
Un petit bout de dentelle trouvé lors d'un salon précédent s'accordait bien avec mon tissu; je l'ai employé pour le bord du pied de col et le bord des manches: il ne m'en reste plus une miette!!!
L'empiècement dos est fendu et maintenu par deux brides et boutons, et j'ai remplacé les fronces du patron par un pli creux au milieu du dos.
J'ai utilisé le patron l'indécise de MLM pour le corps et les manches, et mon patron Burda de chemisier pour l'encolure et le pied de col.









mardi 10 janvier 2017

Broderies pour mère et fille

Les broderies revenant à la mode cet hiver, je crois que j'en ai profité pour revenir à mes "amours" de jeunesse (ne crains rien, papapou!)
Après celle de Zoé, je vous présente aujourd'hui une blouse Agnès de Citronille pour Jeanne.
J'ai augmenté la hauteur de l'empiècement pour laisser place à la broderie.
Cette fois-ci, avec le passé plat j'ai aussi utilisé le point de poste et le point d'arête.
J'ai glissé un passepoil noir et mis des boutons noirs pour rappeler le noir de la broderie.
















Mais avant les fêtes, j'avais aussi brodé une blouse pour Gaëlle: un modèle Burda adapté aux femmes enceintes.
Le corsage en 3 empiècements m'avait permis de placer 3 broderies, mais celle du centre aurait pu être rehaussée de plusieurs centimètres...je ferai mieux la prochaine fois!!!
Les couleurs choisies par ma fille sont plus douces ou passées que celles de sa fille, mais le tissu est le même: un grand coupon de coton tout doux, genre flanelle, qui attendait dans mon stock depuis plus de 20 ans! 






La blouse a été portée toute la matinée...



elle aurait mérité un petit coup de fer!